FannCy Couture

22 juin 2014

Midori No Hime, Concours de mode et de couture - Partie 2: Confection du costume et des accessoires

Me revoilà pour la suite! Aujourd'hui, on passe à la confection de mon costume et des accessoires.

Je dois dire qu'entre la réalisation de mon prototype et la confection du modèle définitif, j'ai bien laissé passer 2 semaines. Pas par flemme mais par stress! J'avais tellement peur de faire une bêtise en coupant dans le tissu que j'ai passé ces 2 semaines à mesurer, calculer et tester mon plan de coupe.

Bon je n'ai pas fait que ça quand même: J'ai acheté la doublure de la cape et celle du corsage, du ruban, du fil et la fermeture zip, des oeillets que je me suis entrainée à poser pour ne pas rater mon coup, une paire de chaussures pas chère et mes toutes premières Circle Lenses!

Finalement, quand je me suis décidée à couper mes pièces du patron, la confection est allée super vite!

La jupe et la cape ont été montées en 2 soirées. Attention, quand je dis "monté", je veux dire par là que les pièces sont cousues entre elles, surfilées et repassées, c'est tout. A ce stade là, il n'y a pas encore d'ourlet ni de doublure et les fermetures ainsi que l'intérieur de la ceinture sont juste épinglées ou bâties.

Le corsage a démandé plus de temps (un week end complet):

  1. Assemblage des pièces, repassage des surplus de couture ensemble et (toujours) en direction du millieu, surpiquage des surplus à 1,2 cm de la couture pour y glisser les baleines et recoupe des surplus.
  2. Confection d'une bande de biais blanc (3 m) pour les fronces du bas du corsage. Pour avoir un ourlet souple sur cette bande de fronces et créer un effet de "vagues", j'ai repassé un ourlet de 1 cm sur toute la longueur de la bande que j'ai ensuite piqué avec un court et petit point zig-zag. Le bord repassé doit être au millieu du pied de la machine à coudre pour que l'aiguille pique une fois dans l'épaisseur de tissu et une fois dans le vide tout au bord du tissu. Il ne reste ensuite plus qu'à couper le surplus au ras du point zig-zag pour obtenir cet effet de vagues.

    repasser un ourlet de 1 cm le long de la bande de biais

    piquer un petit et court zig-zag juste au bord repassé

    les vagues se forment

    couper le surplus au ras du point zig-zag

    voilà!

  3. Fronçage, épinglage, bâti et couture du biais à l'ourlet du corsage. Repassage et surfilage des surplus de couture.
  4. Mesure, coupe et insertion des baleines.

Je n'ai eu besoin que d'une seule soirée pour faire la doublure de la cape, terminer la cape, faire la doublure du corsage, l'épingler et la piquer au bord supérieur du corsage.

Et là on passe à ce qui demande le plus de temps: les finitions!!!

L'empiècement blanc du corsage a été entièrement fait et posé à la main.

En pleine action!

Confection à la main de l'empiècement blanc du corsage

empiècement fixé à la main

La doublure du corsage est fixée au milieu dos et à l'ourlet à la main.

Pose de la doublure du corsage

Epinglage en cours

Epinglage presque terminé

Corsage presque terminé

L'intérieur du corsage

La ceinture, la fermeture zip et l'ourlet de la jupe sont eux aussi faits à la main pour qu'aucune couture ne soit apparente.

ceinture fixée à la main

fermeture invisible

Ourlet du corsage et de la jupe prêts à être cousus au point glissé

ourlet fait à la main

La pose des 44 oeillets du corsage m'a elle pris 3 soirées et m'a donné de bonnes crampes dans la main! Imaginez, 44 trous à faire à la pince à oeillet, bien alignés à intervalle régulier, dans 2 épaisseurs de toile de coton entoilée + 2 épaisseurs de doublure + une baleine plastique, puis 44 oeillets à insérer dans ces 44 trous en forçant pour passer entre les tiges de la baleine, puis écraser à la pince ces 44 oeillets... franchement ça fait mal mais l'effet visuel final est terrible!

Et voilà le premier essayage de la tenue complète:

Corsage et jupe terminés

La fermeture du corsage et ses 44 oeillets

L'ensemble terminé avec la cape

 Voilà, le plus gros est fait et il me reste à ce moment là un peu plus de 3 semaines avant le passage devant le jury.

C'est maintenant que commence la partie que je pensais être du gâteau: la décoration, les accessoires et la présentation.

J'avoue m'être vraiment beaucoup amusée avec les essais maquillage/coiffure et surtout les Circle Lenses!

**********

Petite review sur mes Circle Lenses pour celles que ça intéressent:

J'ai les commandé sur le site Pinky Paradise qui m'a été recommandé par une copine. Franchement, rien à redire: un gros choix de lentilles avec ou sans correction, des prix corrects, une livraison rapide (un peu chère par contre mais j'ai passé commande pour ma copine et moi pour diviser les frais de port), beaucoup d'explications sur le port et l'entretien des lentilles et aussi beaucoup de photos des lentilles portées par des vrais gens dans la vraie vie en précisant la couleur naturelle de leurs iris (et ça c'est plutôt cool parce que la couleur de la lentille ne rend pas du tout le même effet sur des yeux clairs ou des yeux foncés).

Mes Circle Lenses sont des Vassen Lollipop Green.

Vassen Lollipop green

Elles ont un diamètre de 14,5 cm, ce qui fait un super gros élargissement de l'iris à mon avis! Ca m'a fait tout drôle la première fois (en fait non, ça me fait tout drôle tout le temps), ces gros yeux!

Premier essai des lentilles Circle Lenses

Ces lentilles contiennent 42% d'eau. Moi qui ai les yeux un peu secs, je les supporte sans aucun problème une journée entière.

La couleur est vraiment super. J'avais un peu peur qu'elle ne soit pas très intense sur mes yeux bleus et j'ai eu peur pour rien. Jugez par vous même:

Circle Lenses

Comparatif de l'élargissement

 **********

 Après avoir essayé les Circle Lenses, passons à la perruque que j'avais acheté à Francfort le jour où j'avais récupéré les tissus: Sur ce coup là, je me suis un peu emballée... J'ai acheté une perruque noire dont la longueur était de 120 cm, en gros les cheveux m'arrivaient au niveau des genoux!!! J'ai été obligée de la raccoursir (et croyez moi, ça m'a fait mal au coeur) parce qu'elle était vraiment trop longue, trop lourde et beaucoup trop encombrante. Et l'entretien... 20 minutes de brossage à chaque fois pour la démêler, pfiou! Bref, voici mes essais avec lentilles et maquillage:

Essai coiffure

Premier essai de la perruque avec les lentilles

Une fois la bonne coiffure trouvée, c'est à dire qui fasse Manga tout en étant pas gênante pour défiler et qui ne cache pas le laçage dans le dos de mon corsage, retour aux accessoires et à la décoration de ma tenue.

Un truc super important pour commencer: le shorty! Avez vous remarqué la longueur de ma jupe? Je veux bien avoir un petit côté exhibitionniste, je ne peux quand même pas défiler sur un podium les fesses à l'air! J'ai donc customisé un shorty blanc avec des fronces faites de la même manière que celles du corsage.

Shorty

Pour mettre un peu de Japon dans mes cheveux et sur mon corsage, j'ai fait des Kanzashi avec des chutes de tissu.

Kanzashi sur le corsage

Kanzashi

Kanzashi détail

Et pour finir, ce qui m'a donné le plus de fil à retordre, les chaussures.

Les chaussures avant

Elles m'ont stressé pendant 15 jours, car je ne savais pas du tout comment les recouvrir sans que ça fasse "surchaussures", et m'ont demandé toutes mes soirées pendant une semaine de travail. Pour commencer, j'ai dû enlever toutes les perles. Ensuite, pour voir l'effet rendu et évaluer la taille des pièces de tissu nécessaires, j'ai fait un essai de collage de tissu au scotch double-face et à ma grande surprise, le résultat était top. C'est donc comme ça que j'ai entièrement recouvert mes chaussures.

Chaussure recouverte de double-face

Chaussures en cours de réalisation

Tissu collé sur la chaussure

En attente de couture

 J'ai fixé au point glissé les différents morceaux de tissus entre eux ainsi que les bords au niveau des fermetures et des bords supérieurs des chaussures:

Coutures à la main de la chaussure

Coutures à la main

Une fois les chaussures recouvertes, je me suis attaquée aux ailes. Pour le support, j'ai utilisé une plaque de Mousse-Gummi, une feuille de mousse qui peut être coupée, collée et thermoformée. J'ai d'abord dessiné un gabarit d'aile que j'ai coupé 4 fois dans la Mousse-Gummi. J'y ai ensuite collé des plumes blanches et vertes, en faisant attention au sens des plumes, au pistolet à colle.

Activité plumes

Pour finir, j'ai cousu les ailes de chaque côté des chaussures. 3 ongles cassés, 2 aiguilles à cuir pliées et 1 doigt en sang plus tard, mes chaussures (et par la même occasion, mon costume) étaient terminées.

Couture au niveau de la fermeture

Chaussure terminée

Il ne manquait à mon costume plus qu'un nom et c'est mon Amoureux qui l'a trouvé: "Midori No Hime" qui signifie "Princesse verte" en japonais!

La présentation devant le jury a lieu dans 4 jours, je suis fière de moi et super excitée à l'idée de porter pour la toute première fois mon costume complet avec accessoires et maquillage.

Pour le résultat définitif, il va falloir encore un peu patienter pour voir le dernier épisode, mais je vous jure que vous ne serez pas déçu ;)

A bientôt!

FannCy


05 mai 2014

Midori No Hime, Concours de mode et de couture - Partie 1: Présentation du projet et création du patron

Mon "big projet secret" étant arrivé à son terme le 12 avril dernier, je peux maintenant tout vous raconter.

Attention, cet article est le premier d'une trilogie avec beaucoup de lecture mais aussi beaucoup de photos!

Pour commencer, mon projet c'était quoi d'abord???

Kreativwettbewerb

C'était un concours organisé par la corporation des couturiers sur mesure de Francfort sur le Main (Massschneider Innung), réservé aux étudiants couturiers sur mesure (Massschneider), toutes années d'étude confondues, de Francfort, Wiesbaden (c'est là où je suis), Mayence et Darmstadt... enfin plein de monde quoi.

Le principe de ce concours, qui existe depuis 18 ans, est de designer, confectionner et présenter une tenue complète sur un thème imposé, avec contrainte.

Le thème de cette année: "Comics und Pop Art in der Mode", en français "Bande dessinée et pop art dans la mode". 

La contrainte: Utiliser le tissu imposé à 70%. Cette année, c'était une toile de coton, facile à travailler mais super moche. 6 couleurs disponibles, noir, blanc, bleu, vert, jaune et rouge, mais nous n'avions droit qu'à 6 mètres maximum en 80 centimètres de large.

L'annonce du concours a été faite en octobre 2013 et pour s'inscrire, il fallait envoyer sa candidature, un dessin de son modèle ainsi que le métrage de tissu désiré avant le 16 novembre.

 Je ne sais pas vous, mais moi, quand j'ai vu ça, je me suis dit "Whaou"!!!!! En voilà une super occasion de s'amuser tout en mettant en pratique ce que j'apprends tous les jours à l'atelier!

Allez c'est parti! J'ai commencé à chercher des photos et à me renseigner sur le pop art. Et qui dit pop art, dit Andy Warhol pour l'art et Yves Saint-Laurent pour la mode. Petit extrait de mes recherches:

 

pop art

 

Le problème du pop art, c'est que ça ne m'inspire mais alors pas du tout... J'ai bien essayé de dessiner 2 modèles mais c'était vraiment pas ça...

Du coup, j'ai choisi l'autre partie du thème, la bande dessinée, qui là m'inspire nettement plus! J'ai décidé de me faire une tenue d'héroïne de manga, un mélange de "Fairy tail", "Sailor moon", "Chocola et Vanilla" à ma sauce. Et avec des ailes genre "Victoria Secrets".

 

Mon projet

 

Ok les ailes ne font pas vraiment "Victoria Secrets", mais avouez qu'avec une cape c'est un peu compliqué.

Mon modèle étant fait, j'ai dû évaluer mes besoins en tissu: à vu de nez, 1 mètre de blanc et 5 mètres de vert devraient faire l'affaire. Heureusement que je fais une petite taille 32 et que ma jupe doit être extra courte! Et hop, ma candidature est envoyée, acceptée et le 9 décembre c'est l'expédition avec ma copine Alina, après l'école pour aller chercher les tissus à Francfort. Expédition car:

  • après l'école signifie chargées comme des mules à l'aller à cause du classeur de cours et de l'énorme bible de l'apprenti couturière.
  • "bizutage de première année", donc ma copine et moi avons dû récupérer les tissus pour nous mais aussi pour 5 autres nénettes de l'école. 7 fois 6 mètres de tissu, ça pèse lourd avec en plus la responsabilité de ne pas se tromper dans les métrages à couper pour chacune.
  • détour par une boutique de cosplay pour achat de perruque.
  • second détour pour acheter de la doublure pour la chef de ma copine.
  • dernier détour pour acheter du matos dans un grand magasin spécilalisé dans la couture.
  • tout ça en plein milieu du marché de Noël!
  • retour à la maison 7 heures après avoir quitté l'école, rincée et sur les rotules...

Une fois les tissus à la maison, le compte à rebours est lancé: 3 mois avant la présentation devant le jury. Ca a l'air long 3 mois, mais en vérité ça passe super vite (les soirées et les week ends passent eux encore plus vite)!

 

Avant toutes choses, les mensurations: Là je dois remercier mon Amoureux, parce que sans lui je ne serais jamais arrivée à prendre toutes les mensurations nécessaires. On y a bien passé plus d'une heure, entre l'explication sur comment prendre chaque mensuration, les mesures et les vérifications. C'est une étape super importante car la moindre erreur peut fausser entièrement le patron de base.

 

Le patron du corsage

Première étape, le patron de base du haut ajusté à pinces (où comment à partir d'une feuille blanche on se retrouve avec un demi t-shirt en papier qui nous va à la perfection): J'ai passé une soirée entière, à quatre pattes sur le tapis du salon, à tracer, découper et coller mon paperboard pour obtenir mon patron de base. L'essayage étant concluant, je suis passée directement à l'étape suivante et c'est là que je suis une grosse quiche, parce que je n'ai pas pensé à le recopier pour pouvoir m'en reservir plus tard...

Donc deuxième étape, le patron de base du corsage: C'est en gros une modification des pinces et de la hauteur de poitrine pour avoir une coupe très très très ajustée. Pourquoi? Parce qu'un corsage n'a pas de bretelles, il doit donc tenir "tout seul" et étant généralement porté sans soutien-gorge, il doit avoir un effet "push up" sur la poitrine. Bien évidemment, vous vous en doutez, j'ai aussi oublié de faire une copie de celui-ci...

Troisième étape, le patron définitif du corsage: C'est la transformation du patron de base de corsage en patron de mon corsage à moi que j'ai dessiné! Après une autre soirée traçage-découpage-collage, le patron de mon corsage est terminé et ressemble à ça

 

Patron du corsage

D'une grande feuille 50 sur 70cm, il ne reste que 4 petits morceaux! Et c'est bien sûr à ce moment là que je me suis dit que j'étais vraiment une quiche d'avoir oublié de copier les patrons de base...

Bref!

 

Le patron de la jupe

Là pour le coup, c'était pas (trop) compliqué! J'adore les jupes parapluie, appelées aussi jupes corolle ou jupes cloche. Le patron est en fait un énorme cercle auquel on ajoute une ceinture. A cause de la largeur bizarre du tissu (80cm), j'ai dû faire ma jupe en deux morceaux, c'est à dire, 2 demi cercles.

 

Le patron de la cape

Pour la cape et surtout pour la capuche, je suis partie en free style. Je voulais que la cape ait le même effet que la jupe, donc même principe, j'ai fait un cercle que j'ai divisé en 2. La première moitié est devenue le dos de ma cape. La seconde moitié a elle était divisé en 4 et je n'en ai gardé qu'un morceau qui est devenu le devant. Une petite pince au niveau de l'épaule et ça a l'air pas mal.

Pour la capuche, j'ai étudié mes sweats à capuche et manteaux. J'en ai déduit qu'en fait, c'était juste un rectangle qu'il fallait ensuite arrondir sur un côté pour donner une jolie forme. La hauteur et la largeur du rectangle dépendent de l'effet désiré: pour une capuche genre elfe dans le "Seigneur des anneaux", il faut au moins 50cm de hauteur pour qu'elle tombe en triangle de chaque côté du visage. Idem pour la largeur pour avoir un beau tombé dans le dos.

 

Le patron de l'empiècement blanc sur le corsage

Là aussi free style! J'ai dessiné la forme que je voulais et je l'ai retouché au fur et à mesure des essayages.

 

Test de mes patrons

Avant de m'attaquer à la confection de mon costume dans le tissu du concours, j'ai tout réalisé dans du tissu de récup pour faire un premier essayage. Pas d'entoilage, pas d'ourlets, piqué à longs points pour défaire plus rapidement et facilement en cas de besoin. Pour la jupe et le corsage, pas de problème.

 

corsage prototype

Jupe prototype

En revanche, je me suis apperçue qu'il fallait modifier la longueur de la cape. En effet, il faut que les devants et le dos soient légèrement plus courts que les côtés pour, qu'une fois portée, la cape ait la même longueur partout (en gros, à plat, elle a une forme ovale). J'ai fait aussi plusieurs essais de capuche avant d'arriver à la version définitive avec le tombé qui me convient et dont le patron rentre dans mon métrage de tissu.

 

cape prototype

Mon Amoureux a encore donné de sa personne en m'aidant pendant les essayages mais aussi en essayant lui-même ma cape bourrée d'épingles! (on vit dangereusement)

Déjà 3 semaines de passées, je suis dans les temps et plutôt contente de la tournure des choses.

 

Voilà, c'est tout pour le moment! Rendez-vous au prochain épisode pour la confection de mon costume ;)

A bientôt!

FannCy

 

30 mars 2014

Toujours en vie!

Je sais...

Pas de nouvelles depuis septembre ça fait long! En plus, c'est pas comme s'il ne s'était rien passé, au contraire. J'avoue que ma motivation bloguesque était proche de zéro et que j'ai préféré consacrer mon temps libre à des activités non virtuelles.

Mais enfin, me voilà de retour (avec un gros projet qui dure depuis décembre et qui prend fin le 12 avril prochain. Promis,  je vous raconterai tout)!

Pour me remettre dans le bain, un petit apperçu de mes derniers mois, photos instagram à l'appui:

Septembre

Ma nouvelle meilleure amie

Ma meilleure amie au travail

Je vous en avez déjà parlé ici donc la voici, la super Pfaff industrielle qui peut tout faire (oui tout)!

 

Mon premier cours à l'école

Premier cours à l'école

La bible

Devoir d'école

Je dois dire que je n'étais pas fière lors de mon premier cours... Plein de nouveaux mots à enregistrer, d'énormes efforts de concentration pour bien tout comprendre malgré le bruit de 20 nénettes qui parlent toutes en même temps, sans compter les différents accents allemands et le débit de paroles plus ou moins rapide en fonction des profs! Les premiers temps ont été super éprouvants pour moi et je faisais systématiquement une sieste de 2 heures en rentrant à la maison. Maintenant ça va beaucoup mieux et j'adore aller à l'école! Les cours sont vraiment hyper intéressants, j'ai plein de copines (2 fois plus jeunes que moi) et le plus important, je n'ai que de bonnes notes!

 

Octobre

Mon premier manteau

Premier manteau en cours

Détail couture du premier manteau

Premier manteau terminé

 

et premier tissu double-face.

Des retouches

Motif de pinces dans le dos

Motif de pinces dans le dos traçage du motif

Motif de pinces dans le dos piqué

Motif de pinces dans le dos détail

Ben oui, à l'atelier on ne fait pas que de la création, on fait aussi de la retouche. Raccoursir, rallonger, rétrécir, élargir, modifier ou complètement transformer. Beaucoup trouvent ça ch****, ça demande beaucoup de temps par rapport à ce que ça rapporte, mais c'est hyper formateur.

 

Mes étiquettes

Mes étiquettes

 

Si c'est pas la classe?!!!

Novembre

Le salon des talents

Salon des talents

Salon des talents détail 1

Salon des talents détail 2

J'ai participé pour la toute première fois en tant qu'exposant à un salon de créateurs!

Organisé par l'association Place 4 Success en partenariat avec le consulat de France et le lycée français Victor Hugo à Francfort, "le salon des talents" présentait différents talents créatifs (musique, photographie, peinture, couture...) de la communauté francophone installée dans l'ouest de l'Allemagne.

Ca a été pour moi l'occasion de rencontrer plein de gens d'horizons différents et surtout de présenter en vrai mon travail. Même si j'ai réalisé peu de ventes ce jour là, cette expérience m'a été très bénéfique et j'ai reçu énormément de retours positifs.

 

Décembre

Début du gros projet qui prend fin le 12 avril prochain

Kreativwettbewerb

Je n'en dirai pas plus pour le moment ;)

 

Février

Colombine

Colombine

 

J'en révais depuis des mois! Ma surjeuteuse! De la marque"Texi" modèle "Pierrot" (d'où son petit surnom Colombine). J'en suis super contente!

 

De la dentelle

Spitzenoberteil en cours de broderie

Spitzenoberteil sans manches

Un travail dont je suis super fière! Toute les coutures de la dentelle ont été brodées à la main, ce qui les rend invisibles. En chiffre, ça donne: 10 jours complets de travail dont 3h pour reporter le patron sur la dentelle, 19h de broderie pour les coutures des pinces et des côtés, 7h de broderie pour l'encolure, 7h de broderie pour les épaules et les manches, 9h de broderie pour accrocher les manches aux emmanchures, 4h de broderie pour la fermeture zip, et les 3 jours restants pour la doublure et relier la partie dentelle à cette dernière.

 

Mars

Résultat final

Spitzenoberteil terminé

 

Petite photo la veille de sa livraison. Ca m'a fait un petit pincement au coeur de laisser partir mon haut en dentelle.

 

Nouvelle pensionnaire à la maison

Khaleesi

 

En remplacement de notre Lady Gaga (notre rat sauvé du laboratoire), qui nous a quitté à l'age de 18 mois...

Maintenant nous avons Khaleesi à la maison (mais pas ses dragons heureusement)! Précision: ce n'est pas une souris ni une "gerbeline", c'est un hamster.

 

 

Voilà!

Je vous dis à bientôt (promis pas dans 9 mois) avec de la couture et tout tout tout sur mon super gros projet secret qui se termine dans 2 semaines (je sais, ça fait teasing à mort, mais sans rire ça vaut le coup)!

FannCy 

 

04 septembre 2013

Sorties de piscine/tenues de Jawas pour mes Gnominoux

Dejà un mois que je suis ma formation de couturière sur mesure et j'avoue, je n'ai pas encore eu le temps de préparer mon premier tutoriel... Pourtant ce ne sont pas les idées qui manquent mais je passe la majeure partie de mon temps libre à bosser mes cours, écrire dans mon cahier de formation ce que je fais tous les jours, apprendre le vocabulaire et dormir!!!

Donc en attendant d'avoir un rythme de croisière de ce côté, vous allez avoir droit aux projets terminés au mois de juin que je ne vous ai pas encore montré.

On commence avec (encore) de la micro-couture pour mes neveux les Gnominoux et leurs sorties de piscine ou tenues de Jawas (oui Tatie Fanny est un peu geek)!

J'ai suivi le tutoriel de Laurence alias La Compagnie Twinny (qui a toujours un tas de bonnes idées). Vous pouvez le trouver sur son blog (la sortie de bain zéro chute).

Ces sorties de bain sont vraiment faciles à réaliser mais comme l'a prévenu Laurence, ça fait plein de cochonneries! Pas de bol, j'ai pas de jardin ni même de balcon, je travaille dans mon salon, du coup on a mangé des miettes de tissu éponge pendant des jours... Mais bon, les Gnominoux étaient contents d'enfiler leurs tenues de Jawas en sortant de la piscine cet été et c'est bien là le principal.

Loulou en sortie de piscine framboise

Qui a éteint la lumière?

Julo en sortie de piscine anthracite

Tu vois bien Mickey et Minnie là Tatie?

Les Gnominoux/Jawas en action!

De vrais petits Jawas

Pour ceux qui se poseraient la question "mais c'est quoi un Jawa?", et bien les Jawas sont des habitants de la planète Tatooine (dans Star Wars) qui dépouillent les épaves de navettes spaciales et font du commerce de droïdes.

Jawas Star Wars

Ressemblant non ces sorties de piscine?!!! ;)

A bientôt!

FannCy

Posté par FannCy à 20:23 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,

19 août 2013

Micro-Tunique des Zanimos

J'ai la chance d'être la marraine de mon p'tit Loulou qui aime les vêtements et les animaux. Alors pour son anniversaire (en avance), je lui ai fait une Micro-Tunique des Zanimos avec plein de petits animaux en peluche trop mignon dessus!

Le patron vient du livre japonais "Mes petits habits", blouse n°9 (sans les broderies anglaises bien sûr).

Je me suis bien amusée à coudre cette Micro-Tunique, rapide et sans difficultés particulières. J'ai en plus pu tester ma pince à pressions Kam et franchement j'en suis super contente: elle est vraiment facile à utiliser (pas besoin d'appuyer dessus comme une tarée pour bien accrocher les pressions) et le rendu des pressions me plait beaucoup!

La Micro-Tunique des Zanimos

Les mignons Zanimos et les pressions Kam

Ce que donne la Micro-Tunique sur mon Loulou:

Loulou dans sa Micro-Tunique des Zanimos

Il se trouve beau dedans! Ouf, mission accomplie!

Loulou se trouve beau dans sa Micro-Tunique des Zanimos

A bientôt!

FannCy

11 août 2013

Un nouveau départ

Me revoilà après plus d'un mois d'absence sur mon blog. J'avoue, j'ai profité de mes vacances à fond avant de me lancer dans une nouvelle aventure couturistique!

Je ne voulais pas en parler avant que ce soit officiel, mais maintenant que j'ai commencé et signé mon contrat, je peux tout vous dire:

Je suis en formation pour être couturière sur mesure dans un atelier de haute couture!!!

Ausbildungsheft

C'est une formation professionnelle de 3 ans, avec 4 jours par semaine à l'atelier et un jour à l'école (le tout en allemand) pour obtenir le diplôme "Massschneiderin - Damenbekleidung".

Je suis trop heureuse! Je vais pouvoir faire de ma passion mon métier!

Allez, je vous raconte tout (attention, ça va être long)!

J'ai vraiment eu une chance incroyable et tout ça grâce à un collègue de mon Amoureux, qui m'a proposé, fin avril, de rencontrer une de ses connaissances ayant un atelier de haute couture pas loin de chez nous. Je me dis génial, je vais essayer de négocier un petit stage, histoire de voir comment se passe la vie à l'atelier et apprendre quelques trucs. Et là énorme coup de bol, le collègue de mon Amoureux apprend, en contactant son amie Frau Boschmann, qu'elle est en train de chercher deux personnes pour les former au métier de couturière sur mesure et qu'elle est prête à me voir en entretien!

Trop heureuse, je prends mon courage à deux mains, je le serre bien fort et je téléphone à l'atelier (oui, ça me demande beaucoup de courage, parce que déjà j'aime pas le téléphone et en plus je flippe de ne pas tout comprendre en allemand, de ne pas réussir à aligner 3 mots sans me planter et de passer pour une quiche). Ouf, plus de peur que de mal, tout se passe bien au téléphone, Frau Boschmann, à l'accent russe trop mignon, me dit qu'elle se fait une joie de me rencontrer et me donne rendez-vous deux jours plus tard, je suis super contente.

Mon plus gros stress, pendant ces deux jours d'attente, est de me décider sur la tenue que je vais porter pour l'entretien ("haute couture" quand même)!

Le jour J, j'enfile une petite robe noire convenable pas trop excentrique (comme me l'a suggéré ma Maman), mes collants vert anis (ça je ne l'ai pas dit à ma Maman) et mes bottes noires à talons. J'arrive en avance à l'atelier et je suis reçue par Frau Boschmann, pas tellement plus agée que moi et surtout très classe sans faire de chichis.

Je lui raconte comment j'ai commencé la couture il y a 20 ans, la place très importante qu'a cette activité dans ma vie depuis 4 ans, mes créations, mon blog et tout et tout. Je me sens à l'aise, pi de toutes façons j'ai rien à perdre alors je fonce. Frau Boschmann m'explique ce qu'elle fait, des pièces uniques sur commande, uniquement pour femme et que son domaine s'étend des sous-vêtements aux fourrures, autant dire tout ce qu'une femme peut porter! Elle m'explique aussi comment se passe la formation et me fait visiter son atelier, avant de me dire que mon style lui plait et qu'elle veut me prendre trois jours à l'essai la semaine suivante. Yes! L'entretien se termine et sur le trajet de retour jusqu'à la maison, je ne sais pas pourquoi, le ciel est plus bleu, le soleil plus chaud, les cerisiers en fleurs plus parfumés et la vie plus belle.

Le lundi suivant, me voilà à mon premier jour d'essai. J'y vais tranquille, nature, sans me prendre la tête. Si ça marche, tant mieux, si ça marche pas, c'est pas grave, au moins j'aurais essayé. L'ambiance est sympa, je papote avec les jeunes filles qui terminent leur formation en juillet tout en travaillant. Ma première tâche consiste à défaire des coutures: ourlet, ceinture de jupe, doublure... Ensuite, je pique des coutures droites à la machine (un peu galère avec une machine du même genre que la mienne mais ultra compliquée), à la surjeuteuse (et j'apprends comment arrêter un point overlock), à la main (après avoir appris à faire un noeud comme une couturière. Ca peut sembler bête mais ça m'a changé la vie). Mon premier jour se termine et je rentre chez moi contente de ma journée, avec tout de même un peu d'appréhension pour le lendemain puisque Frau Boschmann veut me voir piquer sur la machine industrielle, cet énorme vieux monstre bruyant...

Deuxième jour, de nouveau des piqûres à la main (je me suis bien entrainée la veille à la maison à faire des noeuds), coupe des surplus des marges de couture sur du cuir avant l'épreuve du jour: la machine industrielle... Christine, l'employée de Frau Boschmann, m'explique le fonctionnement de l'engin et comment changer la canette et la bobine sans désenfiler la machine. Je fais un essai sur une chute de tissu, Christine me félicite de ne pas m'être cousu les doigts et là j'ai une révélation, ce monstre est formidable (depuis je ne travaille plus que sur cette énorme bête)! Et je termine ma journée à travailler sur cette machine.

Troisième jour, je n'ai vraiment pas envie que ce soit le dernier. Je veux faire cette formation! Même si certaines de mes tâches les jours précédents n'étaient pas ultra pumpédump, j'y ai vraiment pris du plaisir et je sais que c'est ce que j'ai vraiment envie de faire dans ma vie. Je commence par de nouveau des piqûres à la main et des recoupes de surplus de cuir. Puis, démontage de poignets de manches, fronçage de têtes de manches, piqûres à la machine de coutures courbes et de surpiqûres avant de faire une piqûre arrondie à la surjeuteuse (j'ai stressé à mort de mettre un coup de couteau dans la jolie blouse). Ce jour là, j'ai appris plein de trucs qui m'ont ensuite vachement servi, notamment pour la réalisation de la robe kawaii de ma copine Nary.

La fin de journée approche, je me dis que je n'aurai pas de réponse tout de suite puisque Frau Boschmann a deux autres personnes à l'essai la semaine suivante. En plus, je vois qu'elle a l'air embêté... Mais finalement, 30 minutes avant la fin, Frau Boschmann me dit qu'elle veut me parler avant de partir, qu'elle est ennuyée par mon age et ma situation familiale, mais qu'elle veut absolument me prendre, et Christine aussi, si je suis d'accord! Tu parles que je suis d'accord!!! Je veux, je veux, je veux!!! Christine m'explique que c'est pour une histoire de sous que Frau Boschmann est embêtée car généralement à mon age et mariée, on cherche du travail plutôt qu'une formation. Je rassure Frau Boschmann en lui disant qu'il n'y a pas de problème de ce côté, puisque je ne travaille pas depuis presque 4 ans, que mon Amoureux veut lui aussi que je fasse cette formation et que je suis super méga motivée pour apprendre. Et ça se termine en câlin général! Le rendez-vous pour mon début de formation est pris pour début août et je rentre à la maison excitée comme une puce et la plus chanceuse de la Terre, voire de l'univers tout entier.

 

 

Vous êtes toujours là?

 

 

Je viens de terminer ma première semaine à l'atelier et je suis toujours aussi emballée. J'avoue stresser un peu pour mon premier jour d'école le 20 août prochain et être fatiguée, pas par le travail mais par l'allemand qui me demande beaucoup de concentration toute la journée. Je me dis que dans 3 ans, je le parlerai vraiment couramment. Et puis ça va me donner aussi une occasion de l'écrire pendant les cours, pour les devoirs et pour remplir mon cahier de suivi de formation. Pas mal de boulot en perspective quoi!

J'espère avoir encore le temps de coudre à la maison pour mettre ce que j'apprends en application et peut être, pourquoi pas, mettre en place une nouvelle rubrique "cours de couture" sur le blog si ça vous dit!

A bientôt!

FannCy

 

 



Fin »